Expérimenter la participation et la responsabilité

J&S se donne pour mission de former des "CRACS" : Citoyens Responsables Acteurs Critiques et Solidaires.

Notre mouvement se veut piloté par des jeunes et pour des jeunes. Ils ont donc une place importante dans le processus de décision à différents niveaux. Quelques exemples de lieux participatifs importants:

  • Nos formations, reconnues par la Communauté française et donnant droit à un brevet sont portées, gérées et encadrées par les jeunes volontaires ;
  • La grande majorité des instances du mouvement (Comités, Bureaux, CA, AG) comprennent des jeunes volontaires qui peuvent y siéger pour « diriger » la structure et insuffler une dynamique.

cracs

Prendre des responsabilités dans un cadre stimulant, enrichissant et sécurisant, c’est aussi ça que J&S propose lorsqu’il confie l’animation d’enfants à ses volontaires.

La qualité d’animation

Pour permettre un encadrement de qualité et adapté, les animateurs et coordinateurs de séjours et plaines de vacances suivent une formation solide qui tient compte tant des dispositions du décret Centre de Vacances et de ses arrêtés d’application, que des besoins et spécificités  du terrain. C’est également une spécificité de J&S, tous les animateurs sont formés ou en cours de formation.

animation formation

Une préparation et une évaluation de chaque séjour ou plaine de vacances

Comme tu le sais certainement, chaque équipe est appelée à préparer son séjour ou sa plaine. Durant le séjour ou la plaine, l’équipe se réunit chaque jour afin d’évaluer et d’améliorer les activités, de partager les situations vécues par les enfants/animateurs, de valoriser les réussites ou de mettre en place des processus d’intervention en cas de problème. Enfin, tu es invité avec l’équipe à évaluer l’activité afin de dégager des pistes pour la préparation des activités suivantes. C’est également à cette occasion que pourra être envisagé un suivi, tant au niveau des personnes que du mouvement et de son fonctionnement.

La santé

J&S, dans l'ensemble de ses activités, développe un cadre bientraitant.

Pour l’animateur, dans notre contexte, la bientraitance correspond à un ensemble de comportements, d’attitudes qui prennent en compte la phase de développement de la personne, s’adaptent à ses besoins divers (psychologiques, physiologiques, etc.) avec pour objectif de lui permettre un développement harmonieux.

C’est dans un esprit positif et préventif que cette attitude santé est privilégiée, de manière transversale, dans l’ensemble de nos activités.

Quelques exemples :

  • La co-constuction du ROI ;
  • Des activités d’accueil pour que chacun se sente bien dans le groupe ;
  • Une attention à l’hygiène : alimentaire, des mains, des dents, … ;
  • L’organisation de moments spécifiques : bulle, groupe de référence, ALS, …

La promotion de la santé est aussi développée parallèlement au mouvement à l’attention de tous les jeunes par des projets comme le Kit Starting Bloque, le jeu Sécuons-nous pour découvrir la sécurité sociale ou encore les brochures Mode d’emploi.

animation ksb

Ce ne sont que quelques exemples de valeurs qui nous portent et de leur traduction en actions dans notre mouvement. Ces valeurs ne sont donc pas là que pour faire joli. Elles nous permettent de guider notre action, de privilégier telle voie plutôt que telle autre, de sans cesse nous interroger sur ce que nous faisons… sans jamais oublier que J&S est un plaisir et doit le rester !

L’accessibilité

J&S veut que ses activités soient accessibles à toutes et tous, valides et handicapés, aisés ou plus démunis...

Pour y arriver, un ensemble de choses ont été mises en place :

  • Autour des plaines de vacances :
    • En choisissant de les installer dans des quartiers « socio-économiquement » défavorisés ou dans d’autres cas, en proposant un système de bus de ramassage pour que la distance et le transport ne soit pas un souci.
    • En proposant des activités à un prix démocratique. Par exemple, il n’est pas rare qu’une semaine de plaine coûte moins de dix euros.
    • En ayant une attention à l’offre alimentaire : fruits, soupe ou repas chaud dans les plaines.
  • Autour des séjours :
    • En proposant un prix réduit par l’intervention solidaire de tous les membres de le Mutualité chrétienne.
    • En pratiquant un tarif différencié pour les personnes ayant des bas revenus : elles peuvent encore bénéficier d’une réduction de ce prix de 50%.
    • En pratiquant l’ouverture à tous y compris des jeunes ayant de problèmes de santé ou porteurs d’un handicap. Il existe des plaines et des séjours en intégration. Nous veillons toujours à adapter ou à aménager une activité pour permettre à tout enfant de pouvoir en profiter et de bénéficier de loisirs épanouissants et respectueux de ses besoins.